vendredi 18 septembre 2015

Littérature #33 - Central Park de Guillaume Musso




Mes chers curieux,

Me voilà déjà de retour ! Je suis vraiment heureuse d’avoir autant de temps à consacrer au blog et à vous-mêmes ces derniers temps. Je croise très fort les doigts pour que cela dure. Aujourd’hui, je vais vous donner mes impressions sur ma lecture de Central Park de Guillaume Musso. Si vous me suivez assidûment, vous savez que je n’ai pas été tendre avec l’auteur après avoir lu Demain (cliquez ici pour lire ma chronique de Demain). Musso est un auteur que j’ai beaucoup apprécié à ses débuts, c’est pourquoi je me suis quand même laissée tenter par Central Park au moment de sa sortie. 


Le quatrième de couverture

"New York, huit heures du matin. Alice, jeune flic parisienne, et Gabriel, pianiste de jazz américain, e réveillent menottés l'un à l'autre sur un banc de Central Park. Ils ne se connaissant pas et n'ont aucun souvenir de leur rencontre. La veille au soir, Alice faisait la fête avec ses copines sur les Champs-Elysées tandis que Gabriel jouait du piano dans un club de Dublin.

Impossible? Et pourtant...

Les questions succèdent à la stupéfaction. Comment se sont-ils retrouvés dans une situation aussi périlleuse? D'où provient le sang qui tache le chemisier d'Alice? Pourquoi manque-t-il une balle dans son arme? Pour comprendre ce qui leur arrive et renouer les fils de leurs vies, Alice et Gabriel n'ont pas d'autre choix que de faire équipe. La vérité qu'ils vont découvrir va bouleverser leur existence..."



Mes impressions de lecture

 

J’ai lu ce livre cet été, cette fameuse semaine où j’étais clouée au lit avec pharyngite, sinusite et fièvre. J’avais envie d’une lecture « facile » et distrayante. Je dois dire que c’est ce que ce livre m’a apporté. Je l’ai trouvé agréable à lire et j’ai été prise par l’intrigue.

Mais. Outre le fait que le nom de Musso prend encore bien trop de place à mon goût sur la couverture, j’ai trouvé son héroïne insupportable. Elle aurait pu être simplement badass, elle a été pour moi juste pénible, égoïste, irréfléchie. 

J’ai vite deviné certaines choses sur certains personnages, ce qui n’est en soi pas gênant pour moi. Par contre, je n’avais absolument pas anticipé cette fin. Et vous savez l’effet qu’elle m’a fait cette fin ? Elle a provoqué comme un flash, j’ai revu l’histoire et ses moments clés en accéléré et je me suis dit : « Hein, tout ça pour ça ? Il s’est passé ceci et cela dans cet objectif -là ??? ». Et franchement, j’ai ressenti beaucoup de déception et un rejet total de l’histoire. A cause de la fin! Ca m’arrive très rarement. Je me suis sentie comme flouée en fait. Peut-être aussi parce que l'intrigue me semblait bonne, bien rythmée et que cette fin m'a laissé l'impression que la qualité que j'y voyais n'était qu'un leurre.

Central Parc de Guillaume Musso (année?)
Est-ce que ce livre a sa place dans ma bibliothèque? Non.

Je pense que je vais arrêter de payer le prix plein pour cet auteur. Si jamais ma curiosité de savoir ce que son écriture devient semble trop forte, je passerai par la seconde main…

Pas terrible mes lectures pour l’instant, hein ? J’en suis désolée car j’aimerais vous donner envie de lire et pas l’inverse ^^

Une nouvelle chronique littéraire suivra très bientôt !
Prenez soin de vous et soyez curieux !

Ness Butterfly

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire